Interview avec Boris Cornilleau le fondateur de Borasification et de la marque BORALI

Interview Mode | Dans le dressing de... Boras du blog Borasification

Mise à jour : 28 mars 2020

On continue notre série d'interviews avec des personnalités du web qui nous parlent de mode. Il y a quelques semaines, rappelez-vous, on vous a proposé notre première interview avec Beau Parleur, aujourd'hui on vous présente une toute nouvelle interview "Dans le dressing de..."

En cette période anxiogène de confinement, on espère que ces Interviews vont vous plaire pour penser à autre chose et vous faire découvrir des passionnés de mode. Pour cette seconde interview, nous avons décidé de poser quelques questions à Boris Cornilleau, blogueur et créateur de la marque BORALI.

Ceux qui suivent notre site avec attention auront remarqué que nous avons déjà parlé de Boris récemment. En effet, nous nous étions inspiré de lui pour notre look au style Japonais. Il faut avouer que Boris est la référence en France concernant la veste noragi. Aujourd’hui, au travers de cette interview, c'est l'occasion d’en savoir plus sur lui : son style, ses conseils mode, ses projets...
Bonne lecture.

Qui est BORIS CORNILLEAU ?

Photo de Boras le fondateur de la marque Borali et Borasification
Boras, fondateur de Borasification.com

Boris CORNILLEAU, 34 ans, est depuis 2014 le créateur du blog mode Borasification.com. Sur ce site, Boris alias Boras aime partager ses looks, son style et ses inspirations.

Boris est avant tout un amateur de vêtements depuis qu’il est enfant. Il est tellement passionné qu’il est capable de citer le modèle de ses premières baskets ou la date d’achat de son premier jeans… C’est un garçon vraiment pointu dans son style et les marques qu’il porte.

Il a grandi dans les années 90 en rêvant de la NBA et des maillots de baskets. Aujourd’hui, son style est à la frontière du street et workwear. Le Japon est une de ses fortes inspirations. Il aime notamment la manière dont les créateurs japonais interprètent les vêtements avec un peu de poésie. 

Alors qu'il travaille depuis plusieurs mois au lancement de sa propre marque et qu'il vient d'échapper en début d'année à un AVC, c’est l’occasion aujourd’hui d’en savoir plus sur ce passionné grâce à cette session de questions / réponses.

Publicité

L'interview

L'interview de Boris Cornilleau alias Boras

Tu qualifies ton style de “Street Heritage”. Peux-tu nous expliquer ce que cela signifie ?

Boris Cornilleau : Bien sûr. "Street Heritage" est une formulation qui m’est justement venue à la suite d’une interview où j’avais à répondre à une question similaire. J’avais un peu séché sur comment définir mon style car je n'entre dans aucune case. Le workwear est très codifié et je n’y entre pas vraiment. Le streetwear non plus, et pourtant ce sont des pièces de ces répertoires que je porte.

J’ai réalisé ce que j’aimais faire, c’est de donner une vibe street et moderne à des pièces de notre passé, workwear, militaire ou même outdoor.

Le mot "Street" renvoie à la silhouette dynamique, plus actuelle de mes tenues, et le terme "Heritage" à cet amour du passé que l’on retrouve dans le type de pièces que je peux porter.

Peux-tu nous montrer 3 looks qui représentent bien ton style ?

Sur ces dernières années, je pense que cette sélection de looks illustre plutôt bien les tenues que je partage.

Look homme par Borasification - Chaussures léopard pour homme

Look #1 : Mon style tourne beaucoup sur les jeux de volumes et de layering. J’aime avoir de la place dans les vêtements et étager les silhouettes. C'est une tenue qui représente bien ce délire. Avec une petite touche clivante sur les chaussures loafers Yuketen en léopard (c’est un cuir de chèvre imprimé, technique qui date des années 70 pour ne pas utiliser de peau / cuir exotique ).

Tenue homme en noragi  et chaussures CLARKS Wallabee

Look #2 : Je devais forcément proposer une tenue en Noragi 😃. C’est le genre tout simple que tout le monde peut porter. Un short en denim qui a vécu avec un peu de volume, un tee shirt blanc et une noragi qui fait office de surchemise ou veste. Et bien-sûr aux pieds une paire de CLARKS modèle Wallabee, la paire street héritage !

Look inspiré du militaire pour homme par Boras du blog borasification.com

Look #3 : Une tenue plus military, toujours Street Heritage dans l’esprit. Un jean brut bien size-up pour le confort, des hauts avec de la longueur et un gilet avec plein de poches. Toujours des Wallabee aux pieds, dans une version hiver. Et quelques accessoires vintages chinés en ressourcerie.

Tu chines beaucoup de tes vêtements. Pourquoi aimes-tu ce genre de consommation ?

Je suppose que c’est mon héritage familial. J’ai grandi dans un milieu modeste où avoir la dernière paire de Jordan ou Air Max n’était même pas envisageable (ou même la dernière console). Je portai les fringues de mes grands cousins et ce que l’on trouvait en brocante. C’était pareil pour les jeux vidéo ou les mangas / BD. On se levait tôt le dimanche avec mes parents et on partait chiner. Ils m’ont transmis ce goût pour dégoter la bonne affaire. Le plaisir est parfois plus dans la recherche que la possession haha...

Aujourd’hui, cela correspond à une certaine façon de penser devant un appauvrissement de ce que notre société crée. On dépasse le vêtement, mais pour moi la déco IKEA ou GIFI, ça m’ennuie. Sans considération esthétique, c’est voué à ne pas durer. Et pendant ce temps-là, on brûle nos anciens meubles en bois qui ne trouvent plus d’acheteur...

Quels sont tes bons plans pour chiner des fringues ?

La question qui me fait toujours transpirer 😅.
Disons qu’à part quelques sources que je vais garder pour moi, il n’y a pas de secrets : il faut écumer les sites de seconde main ! L’essor d'une appli comme Vinted est d’ailleurs révélateur que les gens se réveillent. Aussi, quand tu en as un dans ta ville, penser aux Emmaüs ou ressourceries, il y a parfois des perles.

Et bien sûr des sites comme Yoox ou Vestiaire Collective quand l’on est un peu moins enclin à fouiner. Et on s’assure une sécurité sur le produit.

Quelles sont les fringues que t’es le plus content d’avoir ?

Veste Noragi Visvim Sanjuro Down 2015

Même si j’aime construire des tenues pointues, je reste un type simple. Une paire de CLARKS Wallabee, une noragi et un jean tapered size-up me suffisent.

Après, il y a une pièce rare que je suis heureux d’avoir déniché. C’est la veste Visvim Sanjuro down de la collection FW2015 (voir photo ci-contre).

Une merveille !

La noragi c'est ta marque de fabrique. Comment cela a commencé ?

Veste Noragi par Borasification

Ah merci ! Si on associe Boras et noragi, ça me va tant j’en mange au quotidien 😆.

La culture japonaise a toujours été en moi. Au sens populaire du terme. Je suis un gamin de la génération Club Dorothée qui m’a fait tomber dans les mangas. Il y a aussi eu les jeux vidéo où j’écumais des RPG comme les licences Final Fantasy, Breath of fire ou encore Dragon Quest. Tu plonges dans une façon de voir les choses, même sans kimono. Puis, j’ai pas mal regardé de chanbara (genre cinématographique japonais de bataille de sabre présenté comme les films de cape et d'épée européen) et de mangas comme Kenshin. Tu plonges dans un stylisme japonisant d’une autre époque.

Et puis un jour en 2011, je tombe sur une Lhamo shirt de Vivim. Et là, coup de foudre !

Quels sont les accessoires que tu portes le plus ?

Je suis un amoureux de bracelets, j’en ai à ne plus pouvoir les compter. Mais je porte toujours les mêmes :

  • Un vieux bracelet de la marque APC complètement mort.
  • Un doré, souvenir de ma guide à Sapa au Vietnam de l’ethnie M’Hong.
  • Un bracelet en argent vintage africain je pense, trouvé en ressourcerie.
  • Un bracelet noir en caoutchouc que je porte en deuil d’un ami depuis des années.

Et sans me faire de pub, j’ai souvent un collier Borali, et une chaîne en argent avec une plume au cou.

Depuis peu, je me suis mis aux bagues, en argent et vintage, j’aime bien chiner, et ça ne prend pas de place haha !

Peux-tu nous parler de ta montre Hamilton perdue y’a 3 ans ?

Aaaah, j'en ai parlé dans ma story confinement !
C’était le drame de ces trois dernières années. Je suis plus sentimental que matérialiste en vrai. J’ai une histoire avec chacun de mes trucs, qu’importe la valeur. Quand j’ai eu mon bac, un pote s’est vu offrir une montre Breitling en récompense. Un autre monde que le mien. Je m’étais promis de m’offrir une montre à chaque diplôme.

Montre Homme Hamilton Khaki Automatique

Cette Hamilton Khaki King Auto, c’est celle de ma fin d’étude. Je l’avais chinée sur le site Forum à Montres et l’avais récupérée en main propre. Un homme d’un certain âge, il m’avait payé un café et m’avait raconté mille choses sur ce milieu. Le moment m’avait marqué.

Alors quand je l’ai perdue il y a 3 ans, je suis devenu fou. Impossible de la retrouver. Je me suis résigné.

Récemment, ça m’a titillé, elle me manquait et un pote m’a trouvé la même sur Amazon. Je ne l’ai pas acheté direct car je me refuse d’acheter via Amazon. J’allais craquer post-confinement vu que comme tout le monde, je ne dépense plus un euro.

Il y a quelques jours, en triant mes sneakers à revendre, j’ouvre une boîte de VANS Old School OG et bim ! La montre était là, dans la sneakers avec un bracelet (encore haha) Jinhji.

Autant te dire que j’étais heureux comme un matin de Noël 🤩.

Comment gères-tu ta "Collectionnite Aiguë" en matière de fringues ?

La question qui fâche. Je vais en parler bientôt sur mon blog mais j’ai été un imbécile… Haha

Gamin, je ne pouvais pas avoir les sneakers de mes rêves. Alors quand j’ai commencé à travailler, je me suis fait plaisir. Je pouvais chiner comme jamais, et j’ai commencé à accumuler. Au début, le blog était porté sur la sneakers. Cependant, je n’ai jamais été dans la course à avoir les dernières chaussures à la mode que tout le monde porte, je suis souvent décalé.

Alors j’ai décidé de proposer une tenue autour d’une paire, et ce, deux à trois fois par semaine.

Comme un alcoolique qui tiendrait un bar… 😅

J’en reviens, et je vais d’ailleurs tout mettre en vente sur mon Vinted. Il faut tourner la page. C’est dur, car je tiens à chaque paire et son histoire.

Les vêtements par contre, ça prend de la place mais c’est ma vraie passion, c’est surtout le contenu du blog. Je chine que des pièces d’anciennes collections donc je limite la casse et revends beaucoup à mes lecteurs ou sur Vinted. Tout le monde y gagne et je peux me renouveler.

Tu travailles actuellement sur le lancement de ta propre marque de mode. Quelle est l’idée derrière Borali ?

Interview Mode | Dans le dressing de... Boras du blog Borasification -  - borali image newsletter
Boras et Julien, les fondateurs de Borali

Borali c’est un projet que j’ai lancé avec Julien, un ancien lecteur devenu un très bon ami et un pilier de notre aventure. C’est un kiff que l’on se fait et que l’on partage avec nos lecteurs.

Avec Borali, c’est un style pointu mais simple avec une silhouette singulière, où l’on poussera des coupes relax, amples mais dynamiques. On ne veut pas devenir une marque digitale d’école de commerce. J’ai personnellement cela en horreur.

Donc pas de marketing. On ne vendra pas de vêtement parfait ou de l’écologie. C'est une marque « For us by us », un délire de passionnés pour des passionnés.

Une authenticité que l’on espère palpable. Rien d’élitiste, l’idée est justement de montrer au plus grand nombre, que le vêtement n’est pas qu’un produit marketing. Ça peut être un objet qui raconte quelque chose et on pense chaque création en ce sens. 🙂

Quels types de vêtements souhaites-tu vendre avec Borali ?

Nous avons un tas d’idées alors on essaie de préparer le terrain et on sortira chaque chose si la pièce d’avant a marché. Pas à pas.

Interview Mode | Dans le dressing de... Boras du blog Borasification -  - 79269164 764399754061085 7047713664992411536 n

On développe nos accessoire upcycling fait à la main à Paris :

  • Nos colliers en tissus tressé à partir de vêtements recyclés
  • Nos bracelets : c’est notre sortie post-confinement, on travaille d’arrache-pied dessus
  • Une surprise bientôt 🤫

C'est avec ces accessoires qu'on finance notre première …Noragi !

On a été au Japon trouver une façon plutôt unique de la fabriquer, j’ai hâte d’en dire plus. Le premier proto nous a laissé sans voix. Je n’aurais pas imaginé obtenir ce petit quelque d’indescriptible que tu retrouves dans certaines pièces japonaises. On est son premier client non-japonais. Un honneur quand on connaît leur culture.

Et on a déjà dessiné les prochaines pièces si cela marche. On croise les doigts...

Quels sont tes projets pour 2020 ?

Comme tu l’as précisé dans ma présentation, j’ai dû affronter quelque chose de dur en début d’année. Un coup de frein à main dans une vie à 100 à l’heure.

Cet AVC sorti de nulle part a été un avertissement. J’en ai parlé en vidéo dans mes stories Instagram, ça peut servir à tout le monde.

Je vais devoir faire des choix à moyen-terme entre mon vrai métier dans la pub et ce blog que je tiens sans rémunérations. Je ne vais plus pouvoir enchaîner les semaines de 80h. Je me laisse donc 1 an pour trouver un rythme de croisière.

Aperçu du blog mode Borasification

Ensuite, pour la marque Borali les prochaines étapes c’est le lancement de notre noragi japonaise, le lancement de 2 collab’ avec des marques amies, proposer des accessoires de manière périodique y compris des accessoires d’hiver, le jean borali et enfin un inter-layer à poches (un truc de geek qu’on a hâte de pousser).

Pour le blog, je souhaite développer de nouvelles rubriques avec de nouveaux rédacteurs. Il y a un podcast qui devrait arriver sous peu. Il y a aussi la vidéo, j’ai envie de m’y essayer avec un pote qui y touche un peu, c’est un gros challenge.

J’aimerais aussi pouvoir développer le consulting stylisme comme j’ai pu le faire pour Bonne Gueule ou Phi Denim. Je m’éclate bien dans cela aussi. En gros, je souhaite continuer à partager ma vision du vêtement et du style "Street Heritage", toujours à la cool. Et qui sait, peut-être que la communauté grandira encore et encore.

Merci pour cette tribune offerte sur ce blog. Rares sont les médias à mettre en avant des mouvements de niche / geek.

Et une dernière chose : amusez-vous avec vos fringues 😃!

Merci beaucoup à Boras d'avoir répondu à nos questions.

Où retrouver Boras ?

Vous avez aimé l'Interview ? Vous pouvez maintenant découvrir tout l'univers de Boras sur son blog, son compte Instagram ou encore sur le site de sa marque :

Instagram Le blog borasification.com La marque BORALI

Ne Ratez Plus Aucune Tendance !
Le meilleur de la mode par email tous les 15 jours : actus, guides d'achat, coups de cœur.
Abonnez-vous à la newsletter du blog

Publicité

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

tag linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram
Copy link
Powered by Social Snap